Livraison offerte à partir de 50€ avec Mondial relay

Livraison offerte à partir de 50€ avec Mondial Relay

Journal

Retrouvez dans notre blog nos astuces beauté et conseils lifestyle, les coulisses de notre marque de soin visage mais aussi les portraits de personnes qui nous inspirent.

Comment se lancer dans l’entrepreneuriat ?

l'entrepreneuriat avec les fondatrices cahé cosmetics. Marque bio et naturelle

Le plus dur dans « se lancer dans l’entrepreneuriat » ce n’est pas tant l’entrepreneuriat mais bien l’action de « se lancer » qui est la plus difficile.

Nous avons tendance à penser que monter une entreprise n’est pas à notre portée car ce sont des sacrifices, une charge monétaire et / ou morale trop lourde. Nous pensons notamment ne pas avoir toutes les compétences nécessaires et donc se sentir illégitime pour passer le cap.

Il faut savoir que des personnes qui ont les idées, les compétences, l’argent ou encore le temps pour entreprendre, il y en a bien plus que nous le pensons. Mais des personnes qui osent, il y en a beaucoup moins. Même si nous sommes ravies de constater que de plus en plus d’entrepreneurs.ses tentent l’aventure et réussissent à merveille.

Avant d’entreprendre et de créer Cahé, nous sommes passées par toutes les phases de questionnement, que ce soit Cathy ou moi et c’est N.O.R.M.A.L. Nous avions chacune une vie et des habitudes dont il peut être parfois difficile de se défaire, pour autant, nous nous sommes laissées une chance car nous croyons plus que tout en ce que nous faisons. Et aujourd’hui, nous sommes plus heureuses que jamais de voir notre projet se concrétiser de jour en jour. Alors oui, nous ne vous promettons pas des heures de sommeil complètes et des journées toutes roses à paillettes mais nous vous promettons une grande fierté et une véritable évolution de votre personne ! Voici donc, à notre humble niveau, les quelques conseils pour vous aider :

 

Pas besoin d’être riche pour entreprendre ! 

Premier préjugé à déconstruire. Vous ne roulez pas sur l’or ? Tant mieux, nous non plus ! Si vous avez une idée et que vous y croyez dur comme fer, vous allez y arriver. Il existe de nombreuses solutions au niveau national, régional ou même départemental pour vous aider à développement votre projet sans avoir besoin, au départ, d’un important apport personnel.

D’une part, pour vous conseiller et ne pas être seul.e dans le montage de votre entreprise,  renseignez-vous sur les incubateurs et les accompagnements possibles liés à votre secteur d’activité ou liés à votre région. D’autre part, renseignez-vous aussi sur les aides et prêts dont vous pouvez bénéficier ! Vous allez avoir tous les détails sur les points suivants.

 

Nombreuses sont les aides et prêts en France

Nous avons de la chance en France, les entrepreneurs.ses ont de nombreuses possibilités pour débloquer des fonds. En fonction de la domiciliation de votre société ou même du niveau d’innovation de votre projet, vous allez pouvoir bénéficier de différents prêts et aides. Voici le lien du catalogue proposé par la BPI, qui référence toutes les solutions éventuelles. N’hésitez pas, d’ailleurs, à solliciter le référent de votre région qui vous renseignera sur les aides et prêts envisageables pour votre projet et trouvera avec vous toutes les solutions pour vous aider dans le développement de votre entreprise.

Initiative France, 1er réseau associatif de financement et d’accompagnement des créateurs d’entreprise. Il vous permet d’avoir un prêt d’honneur pour vous aider dans le montage de votre entreprise. Vous êtes accompagné, conseillé jusqu’au comité où vous présentez votre projet. Rassurez-vous, les membres du comité veulent voir si vous croyez en votre projet et si vous êtes archi motivé pour vous lancer ! Ils vont se baser uniquement sur vous en tant qu’entrepreneur.se. Si vous avez moins de 30 ans et que vous êtes demandeur.se d’emploi, vous bénéficiez de la prime d’inclusion, aussi proposée par Initiative France, (attention les critères sont différents en fonction des régions). Si vous envisagez un prêt bancaire, pas de panique ! La garantie France Active peut vous aider à garantir votre prêt bancaire jusqu’à 65% de son montant. Pour cela vous contactez un référent qui s’occupe de vous et vous explique toutes les étapes à suivre.

 

Vous n’avez pas les compétences ? Entourez-vous !

Le bon moyen pour Cathy et moi-même, a été d’intégrer une structure spécialisée. C’est d’ailleurs la première chose que nous avons fait avant de créer notre société Cahé : la recherche de notre incubateur idéal.

Définition et intérêts d’un incubateur

Pour rappel, un incubateur est une structure d’accompagnement pour les projets de création d’entreprise. L’intérêt est multiple ! C’est être entouré.e d’experts qui vont vous guider sur des sujets où vous êtes le moins à l’aise et vous aider à monter en compétences. Sans compter que vous allez aussi vous enrichir des rencontres au sein de la structure. Que ce soit des entrepreneurs.ses comme vous ou des personnes tels que des intervenants, élus locaux, partenaires, etc. Ils seront ravis de coopérer avec vous dans le montage de votre projet. C’est aussi un point à prendre en compte : le réseau c’est tout aussi important pour se développer !

Intégrer un incubateur

Pour intégrer ce type d’organisme, vous n’avez pas obligatoirement besoin de créer votre société et vous pouvez tout à fait être encore à l’étape de l’idée. Il y en a un peu partout dans chaque région. Certains sont spécifiques à un secteur d’activité ou à « une catégorie » de personnes telle que pour les entrepreneuses et d’autres plus généraux. Prenez le temps de vous renseigner et de comparer. Contactez les pour échanger et sélectionner celui qui répondra le mieux à vos besoins sur le court et moyen terme. Par ailleurs, nous avons rédigé un article dédié au sujet de l’incubation, vous pouvez le consulter juste ici : Notre choix d’être en incubation

Aussi, pour vous conforter dans votre envie d’entreprendre et sauter le pas, vous pouvez suivre une formation dédiée à l’entrepreneuriat. Pour notre part, quand nous étions encore à l’étape de l’idée de notre projet, nous avons participé et nous vous le recommandons si vous êtes une femme, la formation Willa Possible. Celle-ci est payante mais ce fut un véritable coup de boost ! Ceci peut être notamment un bon moyen de faire face au fameux syndrome de l’imposteur et de reprendre confiance en soi.

Dernier point, formez-vous sur internet ! C’est une source inépuisable de ressources ! Il existe de nombreuses vidéos de formations gratuites. Toutes ne sont pas forcément de bonnes qualités mais ça peut valoir le coup de regarder.

 

Écoutez votre petite voix intérieure

Vous la connaissez mieux que nous cette petite voix qui vous parle à certains moments de votre vie et qui vous dit : « Fais-le ! ». Une envie brutale qui vous prend le matin au levé et vous invite à prendre ce risque. Là, vous vous dites : « Oulala c’est un peu kitsch tout ça Hélène ». Eh oui mais pourtant c’est véridique ! Vous avez une idée abstraite et vous sentez que c’est le moment et qu’il faut que vous sautiez le pas. Alors oui, écoutez-vous ! Vous avez votre idée et une petite flamme de motivation. Laissez-la grandir et parlez-en autour de vous. Parlez avec des personnes qui vous inspirent et qui vous poussent vers le haut. Cela peut être un bon moyen de vous donner confiance et de vous challenger. Vous verrez, viendra alors une image plus concrète de votre projet.

 

Si vous échouez, ce n’est pas grave

Personne n’est prédestiné à tout lâcher pour sauter dans le grand bain et réussir du premier coup, se poser des questions et se prendre des murs (faut parfois parler crûment) fait aussi partie de processus.

Quand nous pensons à l’entrepreneuriat, nous avons l’image des plus grandes réussites de l’histoire : Apple, Amazon, Ali Express, Uber, etc. Pourtant tous les lancements d’entreprises ne sont pas forcément des réussites. Cependant, il y a eu des essais et ça fait aussi partie de l’aventure. Vous avez tenté et vous pouvez être fièr.e de vous. Pour Cahé, nous n’avons aucune garantie que tout fonctionne du premier coup, notre business sera peut-être à revoir, à modifier ou devrons-nous, peut-être, revoir tout à zéro. Mais nous avons la chance et la possibilité de le faire. Nous en sortirons plus grandes de ce défi et nous savons qu’à l’avenir cela nous apportera beaucoup.

Voilà, nous espérons que cet article va vous aider à franchir le cap ou tout simplement à vous poser les bonnes questions. Si vous avez envie de suivre notre aventure entrepreneuriale et d’avoir des nouvelles de Cahé, vous pouvez suivre notre newsletter juste ici.

La suite au prochain épisode !

Hélène

Partager cette article 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hélène co fondatrice de Cahé

Riche de mes expériences auprès d’entrepreneur.e.s aguerri.e.s, je vous partage mes astuces de #girlboss.

J’espère que mes conseils vous plairont !

co-fondatrice de cahé

@helenemaleval

Newsletter

De la positivité directement dans votre boite mail !

Nouveautés, événements, conseils beauté et astuces lifestyle… Inscrivez-vous :

Votre adresse email vous est demandée uniquement dans le but de vous faire parvenir la newsletter. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Consulter la Politique de Confidentialité.